Tout Connaître Sur Les Rhumatismes Articulaires En 26 Points
Sélection Reader's Digest France & Belgique|Juin 2019
Tout Connaître Sur Les Rhumatismes Articulaires En 26 Points

Ces douloureuses inflammations des articulations peuvent avoir de multiples causes. Votre premier moyen de les combattre : les connaître et savoir les différencier.

Sari Harrar et Lucy Wildman

Si en entendant le mot « rhumatisme », vous vous représentez aussitôt des personnes âgées aux jambes raides abonnées à l’ibuprofène, empressez-vous de corriger ce cliché!

Ces maladies douloureuses des articulations sont très répandues et prennent diverses formes. Elles touchent même des enfants, comme le rappelle le Pr Jean Sibilia, rhumatologue au CHU de Strasbourg et spécialiste de l’arthrite juvénile idiopathique.

De loin la plus courante, l’arthrose touche quelque 40 millions d’Européens. Selon la revue britannique Rheumatology, la probabilité de souffrir un jour d’arthrose est de 45 % pour le genou et de 25 % pour la hanche. C’est le facteur d’invalidité qui progresse le plus vite à l’échelle mondiale.

Les rhumatismes articulaires nous empoisonnent également la vie, par exemple la goutte (de 1 % à 2,5 % de la population, selon les pays), l’arthrite pso -riasique (moins de 0,5 %) ou la polyarthrite rhumatoïde (environ 1 %). Selon la Ligue européenne contre le rhumatisme, un Européen sur quatre – plus de 120 millions de personnes – souffrira durant sa vie d’une mala die rhumatismale ou d’un trouble musculo- squelettique (TMS), comme la fibromyalgie ou le syndrome du canal carpien.

La science a fait plusieurs percées qui permettent non seulement de mieux maîtriser l’inflammation et la douleur, mais aussi de ralentir la détérioration des articulations. La première ligne de défense, c’est la connaissance.

ARTHROSE

Cette usure du coussin cartilagineux entre les articulations est d’origine à la fois mécanique et inflammatoire.

1 La radiographie demeure un ex-cellent outil de diagnostic. Elle est presque aussi précise que l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et beaucoup plus économique. Mais l’IRM permet de mieux évaluer les processus évolutifs et a donc une meilleure valeur prédictive, rappellent le Dr Pascal Zufferey et le Pr Nicolas Theumann dans la Revue médicale suisse. Un diagnostic précoce permet de modifier son mode de vie (voir plus bas) avant que la dégradation des genoux (la plus fréquente) ou des autres articulations ne devienne irréversible.2 Les anti-inflammatoires non stéroï-diens (AINS), comme l’ibuprofène, l’aspirine ou le diclofenac, permettent en général d’apaiser la douleur, mais sont impuissants à freiner la dégradation articulaire et ne sont pas dénués d’effets secondaires, notamment au niveau gastro-intestinal. Il faut donc les utiliser avec précaution.

3 La moitié des sujets souffrant d’ar-throse qui ont eu recours à un gel, des gouttes ou un patch imprégné d’AINS ont remarqué une diminution de la douleur de 50 % en 12 semaines. Comme ces remèdes sont appliqués sur la peau, la dose de médicament qui passe dans le sang est beaucoup plus faible, ce qui réduit le risque d’effets se condaires. Cela dit, il faut tout de même éviter le traitement topique si on souffre d’une maladie rénale ou si on prend également un AINS par voie orale.

4 Selon une étude de 2018 réalisée au-près de 240 arthrosiques, ceux qui prenaient des opioïdes souffraient un peu plus après un an que ceux qui utilisaient un autre type d’antidouleur. Les chercheurs ne savent pas pourquoi, mais comme les opioïdes créent une dépendance, mieux vaut avoir recours à d’autres traitements, si possible.

5 L’arthrose abîme le myocarde de deux manières. D’une part, des études ont montré que l’ibuprofène et le diclofenac pris de manière répétée peuvent être nocifs pour le cœur. D’autres part, l’arthrose réduit la mobilité et l’activité physique, et augmente donc le risque cardiovasculaire. Les arthrosiques auraient 24 % de risque sup plémentaire de souffrir de maladie cardiaque. De son côté, la polyarthrite augmenterait de 50 % le risque de mourir d’une maladie du cœur.

articleRead

You can read up to 3 premium stories before you subscribe to Magzter GOLD

Log in, if you are already a subscriber

GoldLogo

Get unlimited access to thousands of curated premium stories, newspapers and 5,000+ magazines

READ THE ENTIRE ISSUE

Juin 2019