L'envol
Sélection Reader's Digest France & Belgique|Octobre 2019
L'envol
Voler avec des oies menacées d’extinction pour leur apprendre une nouvelle route migratoire, c’est le pari fou réussi par Paola et Christian Moullec. Un film inspiré de leur aventure sort en salles.
Olivier Van Caemerbèke

D’UN LÉGER MOUVEMENT sur la barre de direction, Christian incline l’ULM. À plus de 60 km/h, l’appareil vient docilement se placer au milieu des oiseaux. Pas des volatiles ordinaires, mais des bernaches à cou roux; ces spécialistes du vol longue distance sont si vives qu’on les surnomme les « Formule 1 des airs ». Avec leur plastron et leurs joues ambrés, ces petites oies sont aussi parmi les plus élégantes et les plus endurantes de l’espèce.

Elles perçoivent instantanément le mouvement de l’aéroplane. En quelques secondes, leur escadrille forme un V parfaitement aligné avec la voilure.

À 350 m d’altitude, il fait –10 °C. Je suis installé à l’avant de l’appareil et le vent me gifle le visage. Seule une ceinture de sécurité me retient et l’absence de carénage renforce mon impression de flotter en plein ciel. Je tends la main dans le vide. Mon siège pivote sur lui-même et mes doigts s’approchent de l’oie qui vole à ma droite. Un court instant, j’effleure le plumage de l’oiseau. « Bienvenue au club ! me lance dans mon dos le pilote, dont je perçois le sourire.

Le club ?

Oui, le petit club de ceux qui ont caressé des oiseaux en vol ! »

Vivre auprès des oiseaux, voler avec eux pour mieux les comprendre, pour les sauver. Christian Moullec, 59 ans, mûrit ce « projet fou » depuis 1987. Cette année-là, il découvrait dans le magazine de la Société nationale de la protection de la nature les efforts d’ornithologues suédois pour réintroduire les oies nainesdois pour réintroduire les oies naines dans leur pays. Il fut une époque où celles-ci nichaient en abondance dans toute la Scandinavie. Mais à l’aube des années 1990, plus de 50 000 couples d’oies naines avaient déjà disparu, victimes des abus de la chasse autour des mers Noire et Caspienne. L’extinction de cette race protégée menaçait.

L’idée de faire adopter à ces oiseaux une nouvelle route migratoire était ambitieuse, mais réaliste.

articleRead

You can read up to 3 premium stories before you subscribe to Magzter GOLD

Log in, if you are already a subscriber

GoldLogo

Get unlimited access to thousands of curated premium stories, newspapers and 5,000+ magazines

READ THE ENTIRE ISSUE

Octobre 2019